Assainissement

Côte à côte, voici deux systèmes d’assainissement :

 

– À gauche, une phytoépuration, système d’assainissement prévu pour 4/5 personnes en usage régulier toute l’année.

Des bactéries transforment les matières organiques polluantes en matières minérales assimilables

par les plantes. Les plantes, par leurs racines, fournissent de l’oxygène aux bactéries.

Le traitement est affiné par une mare terminale qui permet un contrôle supplémentaire par la présence d’une grande diversité animale (grenouilles, tritons, larves…). Certains animaux microscopiques sont même des bio-indicateurs puisqu’on ne les trouve que dans des eaux très propres, ce qui est le cas dans notre mare terminale.

Cette installation sert aussi de support pédagogique (Observation des plantes et des animaux par les enfants qui viennent chez nous en vacances)

– À droite, une xylo-épuration au-dessus d’une pédo-épuration, système d’assainissement prévu pour 60 personnes environ en usage occasionnel (2 mois dans l’année).

Ce sont essentiellement des mycéliums qui « consomment » les matières organiques polluantes avant que les bactéries du sol interviennent pour finir le traitement. Des pisomètres, placés à différentes profondeurs, permettent d’effectuer des relevés et de mesurer la qualité de l’eau traitée. Les saules plantés en périphérie servent à réguler les excédents d’eau.

La valorisation du compost produit par l’installation couvre totalement les dépenses d’entretien qu’elle génère.



Nos Partenaires